Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Kiloutou : une stratégie et des ambitions intactes

| |

Son nouvel actionnariat ne semble pas devoir remettre en cause les orientations du groupe. Encouragé par un marché redevenu favorable, le loueur s’engage encore davantage sur ses axes de développement.

 

Les sites web parasites sanctionnés !
Olivier Colleau, directeur général du groupe Kiloutou © Kiloutou

Le changement dans la continuité. Ainsi pourrait être résumée la dynamique de Kiloutou en ce début d'année 2018. Le changement, c’est bien sûr la récente prise de contrôle de HLD. Une opération qui n’aura pas d’incidence sur les orientations stratégiques et l’organisation du groupe, d'après le président de Kiloutou, Xavier du Boÿs.  « Ce fonds se compose pour bonne  partie de grands investisseurs français. Ils ont la volonté de créer de la valeur pour en faire bénéficier les actionnaires. Leur profil, plus industriel que financier, fait qu'ils se projettent sur un horizon de temps flexible », poursuit-t-il. Seul changement notable : une redéfinition des périmètres au sein de la direction. Jusqu’alors directeur général France, Olivier Colleau se voit confier la direction du groupe. Une évolution somme toute logique qui doit permettre à Xavier du Boÿs de se concentrer sur la présidence, avec en charge la stratégie et les relations avec les actionnaires.

 

180 millions d'euros dans le matériel en 2018

 

Pour le reste, Kiloutou semble décidé à appliquer scrupuleusement un plan de développement déjà bien rodé. Il faut dire qu’avec une croissance de 14 % du chiffre d’affaires en 2017 pour atteindre 606 millions d’euros et une rentabilité en hausse, le groupe serait mal avisé de changer son fusil d’épaule. Mais pour maintenir cette progression, pas question de jouer petit bras. Il faut des machines jeunes et en nombres pour conquérir les marchés. Après avoir investi 113 millions dans les matériels en 2017, ce sont donc 184 millions qui ont été mis sur la table cette année. Un nouvel investissement record pour le groupe qui se traduit par l’achat de 4 000 gros engins.

 

Bien conscient des difficultés de livraisons rencontrées par les industriels sur certains segments de machines, Kiloutou avait même pris les devants et envoyé ses commandes en 2017. Résultat la quasi-totalité des machines ont d’ores et déjà été reçues. Des actifs matériels qui suivent également les tendances du marché avec l’intégration dans le parc de chariots rotatifs, de pelles hydrauliques avec kit de démolition et autres matériels électriques.     

 

La poursuite d'une stratégie

 

Le loueur se donne donc les moyens de ses ambitions. Au niveau national, il s’agit de pousser les spécialités (« énergie » et « modulaire »), tout en profitant des opportunités fournies par un marché redevenu dynamique. « Le climat économique français est fantastique. Cela fait des années que nous n’avions pas connu ça », se réjouit Olivier Colleau. Côté international, le groupe veut consolider ses positions en Pologne, en Espagne, en Allemagne et maintenant en Italie. Evidemment d’autres opérations de croissance externe sont à prévoir et la part « hors France » dans le chiffre d’affaires pourrait bientôt dépasser la barre des 10 %.  

 

Avec, en toile de fond,  le développement de nouveaux outils numériques pour améliorer le service client ou encore l’insertion de ses matériels dans la maquette numérique (ou BIM), les défis ne manquent pas pour le loueur.      

 

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus