Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Kiloutou met le cap vers les TP

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Kiloutou met le cap vers les TP © Gilles Rambaud
En doublant son réseau en moins de sept ans, Kiloutou se retrouve aujourd’hui solide deuxième loueur français de matériels et quatrième européen. Son emprise compte 433 agences et couvre tout le territoire national. « Nous n’avons plus de zones grises », admet Xavier Du Boÿs, président directeur général. Des acquisitions récentes comme BM Location, Toploc ou encore Urbaparc ont permis d’atteindre rapidement la taille critique mais ont également apporté à l’enseigne une clientèle essentiellement composée d’entreprises de travaux publics. Jusque-là mieux implanté auprès des entreprises de bâtiment (la clientèle des particuliers ne pèse que 7 % du chiffre d’affaires), Kiloutou ne dédaigne pas cette diversification et l’accompagne en créant une enseigne dédiée « Kiloutou TP » à qui elle alloue 70 agences. « On peut toujours commander du matériel de terrassement dans nos agences généralistes, précise Xavier du Boÿs. Mais nos agences « Kiloutou TP » disposent d’un parc de base bien adapté à ce corps de métier ». On y trouve des chargeuses de 1000 à 4000 litres, des minipelles de 3,5 à 8 t, des pelles de 12 à 24 t, du matériels de compactage, bref : tout ce qu’il faut pour réparer une route et ouvrir une tranchée. Parallèlement, et sur le même modèle, Kiloutou crée « Kiloutou Elevation » dédiée aux nacelles (30 agences spécialisées) et « Kiloutou Event » pour l’événementiel (3 agences). C’est donc un quart du réseau qui se spécialise, le reste demeurant à vocation généraliste.

Ainsi rangé en ordre de bataille, le loueur de matériel compte bien progresser encore l’année prochaine, malgré la baisse annoncée du secteur du BTP. C’est ce qu’il a réussi à faire en 2013 avec un chiffre d’affaires de 471 millions d’euros, en progression de 2,4 % alors que le reste de la profession se situe entre 0 et -5 %. « Je crois en l’avenir de la location et cela même en France qui est pourtant présentée comme un pays mature. L’économie de l’usage n’en est qu’à ses balbutiements », prédit Xavier Du Boÿs. Cela vaut pour la location d’engins de construction comme pour d’autres biens d’équipements. La stratégie « multi-spécialiste » actuelle pourrait se lire comme le prélude à une stratégie « multi-sectorielle » tournée vers d’autres branches de l’économie. Celle-ci représente déjà un cinquième des clients de Kiloutou.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus