Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

JCB démarre la production de sa mini-pelle zéro émission

| Exclusif |

Le constructeur britannique compte livrer des exemplaires de sa 19C-1E dès ce mois de juin. Un modèle de 1,9 tonne à propulsion électrique que nous avons pu tester en avant-première.

Les sites web parasites sanctionnés !
L'excavatrice JCB 19C-1E intègre trois batteries lithium-ion en standard. © Arnault Disdero / Le Moniteur Matériels
Face à la montée en puissance des travaux urbains partout en Europe, les attentes des acteurs de la construction sont grandes vis-à-vis des matériels électriques. En particulier concernant les pelles hydrauliques de petit tonnage. Premier à dégainer sur ce segment jusque-là désert, JCB annonce la commercialisation de son modèle 19C-1E. "La production vient de commencer, et des exemplaires gagneront les concessions françaises dès ce mois de juin", annonce Alexis Desnoyers, chef de produits excavatrices de JCB France.
 
La machine électrique est basée sur le modèle diesel éprouvé 19C-1 du constructeur britannique, sorti en janvier 2018 et d'un poids opérationnel de 1,9 tonne. "Le gabarit est le même, tout comme le châssis, les composants, les commandes... Seul le mode de propulsion a été modifié, le moteur thermique cédant la place à un modèle électrique", détaille le responsable. Une donnée qui change tout : adieu les émissions de particules ! Quant au bruit, il passe à moins de 70 dB en électrique, quand il plafonnait à 85 dB en diesel. Autant de paramètres qui qualifient cette mini-pelle pour les travaux en milieux confinés et urbains.
 

Des performances comparables au modèle thermique

Testée devant nous ce jour sur le site de JCB France par Hervé Prenat, président de l'association Technique-TP et rédacteur du Moniteur Matériels, la machine ne se distingue au travail, comparativement à sa version thermique, que par le faible niveau d'émission sonore, resté 65 dB quels que soient les efforts consentis. Moins bruyant qu'une tondeuse à gazon, fut-elle électrique ! Pour le reste, la capacité d'excavation est au rendez-vous, tout comme la stabilité en levage, en partie grâce à une voie variable qui passe en un instant de 980 à 1 330 mm.
 
Reste la question de la recharge énergétique. En standard, celle-ci s'opère à travers un module de 230 V intégré, relié à un câble doté d'une prise ordinaire, pour un branchement sur le réseau domestique classique. Les batteries lithium-ion, au nombre de trois (ou quatre en option), se rechargent ainsi en 8 heures, à moins d'opter pour la recharge rapide grâce à un module optionnel de 380 V, auquel cas 2 heures suffisent. Leur tenue s'étend sur une journée de travail complète, soit 4 à 5 heures d'utilisation en continu. Et avec leurs 3 000 cycles de recharge, sans effet mémoire, les accumulateurs affichent une durée de vie d'une dizaine d'années.
 
Pour valider son concept, JCB n'a pas hésité à mettre des pré-séries de sa machine en test dans différents pays européens chez des utilisateurs finaux. "Ces essais grandeur nature en milieu urbain nous ont fourni des retours d'expérience. Rien que du positif jusqu'ici !", assure Alexis Desnoyers. Prochaine étape pour l'industriel : étendre sa gamme d'engins zéro émission. "Le marché est mûr, à commencer par le secteur de la location, déjà rompu aux matériels électriques", continue-t-il. Une cible privilégiée, car permettant l'éducation des acteurs du secteur du BTP.

Arnault Disdero

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus