Huyndai Construction Equipment fait le pari de l’hydrogène

| |

Le constructeur sud-coréen présentera à Bauma, en octobre, sa pelle HW155H alimentée par une pile à combustible. Une technologie sur laquelle il mise avec une certaine audace.

Les sites web parasites sanctionnés !
Huyndai Construction Equipment fait le pari de l’hydrogène © Hyundai

Parmi les 23 machines que Hyundai Construction Equipment (HCE) présentera à Bauma en octobre prochain, celle qui ne manquera pas de retenir l’attention est le prototype de la pelle 14t alimentée par une pile à hydrogène, la HW155H. Une technologie qui permet plus facilement d’accroître les capacités des machines et donc mieux adaptée aux engins de construction de fort calibre que l’électrique, selon le constructeur sud-coréen. HCE se lance ainsi pleinement dans l’aventure de l’hydrogène et compte bien prendre une longueur d’avance. Mais face aux coûts encore très élevés de ce type de solution, le pari peut sembler risqué.

 

Pour rappel technique, la pile à combustible, montée à l'arrière de la machine dans des réservoirs à haute pression, à l'opposé de la cabine de l'opérateur, génère de l'énergie électrique qui alimente la pompe hydraulique entraînée par un moteur électrique. Cette électricité est produite par réaction chimique entre l’hydrogène stocké et l’oxygène naturellement présent dans l’air. Et à la sortie, la HW155H n’émet que de l’eau tout en jouissant d’une autonomie de 8 heures avec une durée de recharge record de 20 minutes. Une technologie que le constructeur a déjà éprouvée avec des camions à hydrogène créé à partir d'énergie hydraulique ou d'énergies renouvelables. Une innovation qui s’inscrit dans la feuille de route du fabricant dédiée aux chantiers zéro émission du futur.

 

Des infrastructures à développer

 

« C’est une machine révolutionnaire, s’enthousiasme Peter Sebold, chef de produit Hyundai. Et nous avons la responsabilité de mettre en place les infrastructures nécessaires au déploiement de l’hydrogène. » Et c’est là que le bât blesse. Car si ces technologies sont désormais connues et matures, elles restent au stade embryonnaire. Tout est à construire et à inventer pour développer le réseau sur l’ensemble des territoires. « Nous portons cette innovation et la responsabilité d’accompagner les populations et de participer à l’évolution des métiers et des mentalités », assure Peter Sebold.

 

L’aventure a commencé en 2020, avec le développement d’une transmission alimentée par une pile à combustible à hydrogène, après la signature d'un protocole d'accord entre HCE, Hyundai Motors et Hyundai Mobis, dans son centre de recherche de Mabuk. Les trois sociétés se sont ainsi engagées à développer une pile à combustible à hydrogène pour alimenter des chariots élévateurs électriques et des pelles de gamme intermédiaire à lourde au cours des prochaines années. « Un challenge » que HCE ambitionne de relever, convaincu que « l’hydrogène s'imposera comme une énergie renouvelable majeure ». Et outre ces partenariats qui réunissent des compétences complémentaires et permettent d’apporter les financements nécessaires à la recherche et au développement, « il est essentiel de maintenir un bon réseau de concessionnaires », explique Peter Sebold qui n’imagine pas de déploiement possible sans le concours à ces précieux acteurs. Aussi, avec un focus sur l’innovation et la recherche, HCE compte bien se démarquer à Bauma en proposant « un mix des technologies maîtrisées et des choix visionnaires ».

 

Elodie Cerqueira