Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Haulotte intègre la mallette dans la machine

| HaulotteNacelles élévatrices |

Avec son « Ecran Actif » Haulotte installe dans ses machines une interface de diagnostic destinée aux techniciens.

Les sites web parasites sanctionnés !
Le nouveau tableau sera généralisé au fur et à mesure du renouvellement des machines. © GILLES RAMBAUD

« Nous avons constaté que les techniciens travaillaient souvent seuls sur les machines. Or leur nouvel outil, l’ordinateur portable, leur monopolise un bras et les empêche de se déplacer autour de l’engin. C’est pour leur donner davantage de mobilité que nous avons créé « l’Ecran Actif » ». Xavier Deshors, analyste marketing chez Haulotte, explique ainsi la genèse du nouvel écran de contrôle qui apparaît aujourd’hui en standard dans les nouveaux modèles et sera par la suite généralisé à toutes les nacelles du catalogue au fur et à mesure de leur renouvellement. Il s’agit d’une nouvelle interface sortant du le capot, lavable au jet et accessible depuis le sol. Son écran premier est destiné à l’opérateur, souvent néophyte pour ces machines essentiellement louées. Il indique, clairement et en couleur, les niveaux de carburant et de charge électrique mais, si un défaut est détecté, un gros logo s’allume. « Le locataire doit alors appeler le loueur et lui lire le code erreur qui apparait sous l’alarme. Un nombre important de déplacement pourront ainsi être évités car beaucoup de problèmes pourront être résolus par téléphone » estime Xavier Deshors.

 

Si un technicien doit néanmoins intervenir, celui-ci se servira de « L’Ecran actif » au lieu de connecter un ordinateur portable sur la machine. Pour accéder au menu « maintenance » il faut préalablement saisir un code. Puis l’ordinateur indique le composant défectueux qu’il a détecté. Mieux : il en affiche la photo et guide le technicien à le chercher. « C’est un manuel d’intervention embarqué ». L’intervenant a ses deux mains libres et retourne consulter l’écran quand il en a besoin. Au-delà de cette aide à la réparation, l’interface propose de lancer une procédure d’autodiagnostic, affiche les planing de maintenance préventive et donne accès au journal de bord.

Gilles rambaud

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus