Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Drones et engins de chantier entament le dialogue

| |

Spécialiste de la collecte et du traitement de données par drones, Airware propose une lecture transversale des chantiers en compilant les informations délivrées par le site et les machines.
 

Les sites web parasites sanctionnés !
Airware veut faire communiquer le chantier et la machine par l'intermédiaire du drone © Airware
Imprimante 3D, Internet des objets, intelligence artificielle… nombre d’évolutions regroupées sous le terme valise de "nouvelles technologies" convoquent l’imaginaire et appellent la lumière des médias. Parmi elles, le déploiement des drones figure en bonne place. Pour autant, les start-up qui rencontrent aujourd’hui un véritable succès sur ce créneau sont celles qui n’en font pas l’alpha et l’oméga du développement de leur activité. "Si l’on se développe uniquement sur le drone, on est mort. Il faut savoir l’insérer au cœur d’un processus métier", résume Benjamin Hugonet, cofondateur de la start-up Redbird créée autour du drone et désignant à présent un des produits du groupe américain Airware.
 
Rupture technologique de par sa capacité à collecter un grand nombre de données sur des zones aussi larges qu’une carrière ou une mine à ciel ouvert, le drone n’en reste pas moins un outil. En effet, la création de valeur ne se situe pas tant dans le recueil d’information que dans son exploitation pertinente. Tout l’enjeu consiste donc à trier une montagne de données pour les restituer de manière organisée afin de répondre aux besoins de professionnels. "Le responsable d’une carrière, le comptable ou le PDG d’une entreprise n’ont pas besoin des mêmes informations", poursuit Benjamin Hugonet, aujourd'hui directeur commercial EMEA d'Airware. Dès lors, il n’est plus question de proposer une simple prestation de pilotage mais une plateforme d’intégration de données émises par une multitude de sources : drones et machines en tête.
 
Appuyé sur un partenariat financier, commercial et technique avec Caterpillar via son réseau mondial de concessionnaires, Airware profite à plein de l’expertise du constructeur en matière d’engins de travaux publics. Il ne s'agit plus de considérer isolément les solutions drones ou télématiques, mais de fournir une plateforme capable de croiser les informations pour générer des documents à même de quantifier la production, et surtout d'accroître la productivité. "Sur un seul et même outil, on distingue désormais le chantier en haute résolution, l’ensemble du déplacement des matériaux, le nombre d’heures travaillées par les engins, leur consommation… ", détaille Benjamin Hugonet. Le genre d’informations stratégiques pour les directeurs matériel, notamment.
 

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus