Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Dix ans de développement pour Liebherr-Nenzing Equipements

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Dix ans de développement pour Liebherr-Nenzing Equipements © Matériels et Chantiers
" Notre plus fort axe de développement est dans les machines de forage de pieux ", explique Olivier Terrier, le directeur général de Liebherr-Nenzing Equipements. Cette filiale française du groupe Liebherr réalisera, cette année, un chiffre d'affaires de 28 millions d'euros (contre 20 000 en 2009, 29 500 en 2008). Créée il y a dix ans sous le nom de Liebherr Pelles à câbles, elle fonde encore à présent l'essentiel de son activité sur cette spécialité (60 %). " Nous détenons la plus grande part marché des parois moulées par les grandes entreprises, soit cinq clients ", dit le directeur général. Sa deuxième activité porte sur les draglines, une machine que l'on dit parfois en voie de disparition. " Le problème tient surtout dans les opérateurs. A terme, nous formerons à l'utilisation des matériels. " Liebherr se partage le marché surtout avec Sennebogen.

Chantiers

Liebherr-Nenzing Equipements œuvre aussi dans le levage pur. " La France n'est pas un pays de grues à treillis. Pourtant, les machines modernes sont faciles à monter et une grue sur chenilles de 200 tm fait le même travail qu'une 350 tm télescopique. Ces machines sont achetées au coup par coup pour des chantiers précis ", explique Olivier Terrier. " Nous ne sommes pas toujours bien placés en prix, et la qualité de notre service est un argument moindre pour les grues, s'usant peu, que pour nos autres productions. "

Service Après-Vente

La nouveauté ce sont les machines de forage de pieux lancées en 2007. " Nos machines sont très électroniques. Une électronique que Liebherr conçoit et fabrique soi-même. " L'importateur se trouve face à Soilmec, Casagrande et d'autres Italiens. Dans cette spécialité, Olivier Terrier compte se développer sur une solide organisation de SAV. " Nous avons dix techniciens itinérants, une personne pour la formation in situ, plus deux personnes aux pièces détachées, un responsable d'interventions, et enfin un patron du SAV. " La location intervient en complément des ventes, et seulement dans ce cadre, notamment pour des configurations spéciales, explique le directeur général.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus