Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Distribution et location : une croissance en trompe l'oeil

| |

D'après le baromètre DLR, l'activité des entreprises de matériels souffre du "stop & go" dû à la crise sanitaire et alterne chute et reprise forte. "Sur un an, tout va pour le mieux. Sur un trimestre, c’est la catastrophe", résume la Fédération des matériels de construction et de manutention. 

Les sites web parasites sanctionnés !
Distribution et location : une croissance en trompe l'oeil

L'activité de la location et de la distribution de matériels de chantiers et de manutention retrouve des couleurs.

 

 + 15,6% pour la location, + 10,9% pour la manutention et + 9,3 % pour la distribution de matériels au premier trimestre 2021 par rapport à la même période en 2020. Champagne.

 

Oui mais :  seulement + 2,3% pour la location,  - 0,9% pour la manutention et - 17,2% pour la distribution par rapport au dernier trimestre de 2020.

 

Stop & Go

 

La Fédération des matériels de construction et de manutention ne sait plus vraiment sur quel pied danser.

 

"Selon la façon de présenter les données, les secteurs connaissent tous une croissance ultra-dynamique ou se répartissent entre hausse modeste et violente récession", note le baromètre DLR de l'activité. Et de poursuivre : "Ce décalage s’explique directement par le stop and go sanitaire : le premier trimestre 2021 aura été l’occasion d’un nouveau confinement, bridant encore l’activité économique. Sur un an, tout va pour le mieux. Sur un trimestre, c’est la catastrophe."

 

Le poids du PGE

 

Un point positif retient cependant l'attention de la Fédération : les anticipations. "Les intentions d’embauches et d’investissements sont proches de leurs maxima historiques dans les trois secteurs", relève la note de conjoncture. Mais une fois encore, une nouvelle problématique vient assombrir immédiatement le tableau : l'endettement.

 

56% des entreprises de location ont sollicité et obtenu un Prêt garanti par l'Etat (PGE) et disposent donc d’argent à faible coût pour mener certains projets au sortir de la crise. Dans la distribution, 34% des entreprises ont consommé une partie ce leur PGE (à hauteur de 60% du montant). Dans la manutention ces chiffres s’élèvent à 29% des entreprises (pour 80% des montants).

 

Les PGE ont donc permis de faire face à la crise mais il faudra les rembourser. "Comme dans le reste de l’économie, la dynamique des entreprises pour les années à venir pourrait être menacée par l’endettement", conclut donc le DLR, qui prévient : "Si la fin de la crise sanitaire approche avec la vaccination de masse, les conséquences macroéconomiques ne font que commencer".

 

Adrien Pouthier