Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

L'UFL et le réseau Mase réclament des grues mobiles plus sûres

| |

Selon l'étude menée par les deux organismes, la conception de ces engins expliquerait pour partie leur accidentologie.

Les sites web parasites sanctionnés !
Les grands constructeurs de grues mobiles sont pointés du doigt par les études réalisées. © Gilles Rambaud
Ces dernières années, le réseau Mase (acronyme de "Manuel d'amélioration sécurité des entreprises") a fait le constat que les entreprises de levage présentent une accidentologie supérieure aux autres métiers présents dans l'association, et connaissent de grandes difficultés à améliorer leurs résultats en matière de sécurité. C'est le cas en particulier des sociétés de location de grues mobiles.
 
La consultation nationale menée auprès de ces sociétés (les majors du métier ainsi qu'un grand nombre d'indépendants) a mis en évidence que 75% des accidents déclarés étaient liés à la conception des machines selon un cahier des charges restreint en matière de sécurité, rendant risquées certaines phases de leur mise en oeuvre opérationnelle. L'Union française du levage (UFL), saisie par le réseau Mase, a confirmé les conclusions issues de ladite consultation.

Des pistes pour l'amélioration

Forts de ce constat commun, les deux organismes professionnels s'associent pour demander aux constructeurs de grues mobiles de prendre en considération les éléments issus de ce travail d'étude, en vue d'améliorer la conception des futurs modèles. Un courrier co-signé du président de l'UFL et de celui du réseau Mase a été adressé aux quatre grands constructeurs de grues mobiles : Demag, Liebherr, Manitowoc et Tadano.
 
Il regroupe trois demandes principales : prévoir un système facile pour le rangement et l'installation des plaques de répartition ainsi que du lot de chaînes et d'élingues, et cela pour les machines jusqu'à 4 essieux ; améliorer l'accès à la cabine tourelle depuis le sol et la circulation sur le platelage ; améliorer encore la sécurisation des opérations de montage et assemblage des équipements et accessoires.
 
L'UFL et le réseau Mase indiquent qu'ils se tiennent à la disposition des constructeurs pour présenter les conclusions de cette consultation et participer activement aux réflexions qui permettront d'améliorer les conditions d'utilisation des grues mobiles. Afin de rendre compte des améliorations futures qui seront industrialisées, l'UFL propose de communiquer activement à l'ensemble de ses adhérents et de la profession, au travers de son guide d'achat des grues mobiles, les avancées technologiques mises en oeuvre sur les modèles à venir.

Arnault Disdero