Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Des pelles Volvo de 50 tonnes taillées comme des grandes

| |

Des excavatrices aussi puissantes que les modèles plus lourds de 60 t. Voilà comment le constructeur a introduit cet été ses deux dernières innovations : l’EC530E et l’EC550E.

 

Les sites web parasites sanctionnés !
Associées à de grands godets, l'EC530E et l'EC550E sont parfaitement adaptées pour remplir des tombereaux articulés de 30 à 40 tonnes.

Avec une puissance moteur la plus élevée de leur catégorie, les deux nouvelles pelles sur chenilles Volvo annoncent déjà la couleur. Pour cause, le constructeur a doté ses modèles de caractéristiques similaires à des engins de 60 tonnes afin de leur offrir des forces d’excavation et de levage comparables.

 

C’est donc notamment pour cette raison que sur l’EC530E et l’EC550E, le châssis porteur renforcé ultrarigide prétend à la même durabilité et résistance qu’une pelle hydraulique dix tonnes plus lourde. Pour ce faire, il est d’ailleurs supporté par deux châssis, un inférieur et un autre supérieur, robustes. En complément, pour plus de résistance, la flèche et le balancier disposent aussi d’un axe de grande dimension.

Un rendement énergétique de 25 %

Sur ses pelles, le constructeur dévoile par ailleurs un rendement énergétique accru de 25% grâce au moteur Volvo D13J à faibles émissions mais surtout à la technologie de vanne de dosage indépendante (IMVT) du système électrohydraulique. Celle-ci offrirait à la fois un fonctionnement plus précis et davantage d’efficacité que le système hydraulique couplé mécaniquement traditionnel.

 

Autres particularités de l’EC530E et de l’EC550E, elles ne disposent pas de conduites pilotes hydrauliques, ce qui réduit le nombre de raccords nécessaires. Avec des intervalles de changement d'huile moteur et de filtre étendus à 1 000 heures et l'accès aux filtres groupés depuis le sol, le temps et les coûts de maintenance apparaissent aussi abaissés.

 

Charlotte Divet