Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Des minipelles adaptées aux besoins spécifiques de leurs usagers

| |

Spécialisée dans les chantiers sur les réseaux de gaz et d'électricité, CJL a acquis récemment deux excavatrices JCB. Des machines très sollicitées, comme sur ce chantier en Seine-et-Marne.

Les sites web parasites sanctionnés !
La 18Z intervient au plus près des habitations © Jeremy Bellanger
Pour la petite équipe engagée dans la réalisation d’une fouille en vue d’installer une boîte de raccordement extérieure face à une maison individuelle, c’est déjà le deuxième chantier de la journée, et il est à peine 11 heures. Cette intervention habituelle pour la société CJL, fondée et dirigée par José-Luis Cabalera, suppose de pouvoir compter sur une minipelle configurée pour ce type d’application en espace restreint. D’où la présence de la petite excavatrice baptisée 18Z. 
 
Un matériel de 1,7 t issu de la nouvelle gamme JCB et qui se trouve être le seul de sa famille à proposer une rotation sans déport. Une caractéristique indispensable pour toute entreprise impliquée dans les travaux urbains, comme le confirme le dirigeant : « On ne peut pas se permettre d’augmenter le risque de contact avec un bâtiment avoisinant. » Il serait en effet préjudiciable à sa société de supporter le coût d’une réfection de façade. Suivant cette même logique de réduire les risques d'incidents, la présence d’un châssis à voie variable permet de maintenir la stabilité nécessaire sur les sols les moins accueillants. 
 
Évidemment, sur ce chantier, la question de la précision hydraulique des minipelles est un autre élément déterminant. Impossible de venir heurter un réseau, à plus forte raison quand il s’agit d’une conduite de gaz. Un point fort de la 18Z de JCB, à en croire le chauffeur de la pelle. Chez CJL, on loue donc les performances de la machine, et surtout leur adaptation aux besoins spécifiques de l’entreprise. Pour autant, la raison principale qui a poussé la société à choisir ce modèle pour renouveler des JCB 8018 affichant près de 3 000 heures au compteur est ailleurs. *
 
C’est plus particulièrement le niveau d'accessibilité offert qui a emporté la décision. En plus du capot arrière et du capot latéral, un système d’ouverture global en portefeuille permet d'accéder à tous les organes de la machine. « Il nous suffit de dévisser un boulon et de décaler une charnière pour atteindre tous les flexibles », poursuit José-Luis Cabalera. Au lieu d’une journée en atelier, ce dernier peut désormais régler de nombreux problèmes en une trentaine de minutes. Un gain de temps précieux pour un entrepreneur qui ne peut se permettre une longue immobilisation des engins pour réparation. Même constat sur site où le chef de chantier, qui a également bien noté cette évolution, peut envisager de réaliser sur place certaines opérations de maintenance nécessitant autrefois un passage systématique par le dépôt.

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus