Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Des lunettes connectées pour accompagner les réparateurs

| |

Gain de temps, limitation des déplacements, productivité accrue... Bergerat Monnoyeur compte améliorer l'efficacité opérationnelle sur chantier au moyen d'un système de communication original.

Les sites web parasites sanctionnés !
Le technicien intervient armé de ses lunettes connectées. © Bergerat Monnoyeur
L'idée du compagnon augmenté fait son chemin. Chez Bergerat Monnoyeur, concessionnaire de Caterpillar en France, une technologie fait l'objet de tests depuis novembre dernier : des dépanneurs sont équipés de lunettes connectées. "Les capteurs embarqués sur les machines vont nous amener à réaliser de plus en plus d'opérations à distance. Il est important que nous fassions dès maintenant l'apprentissage des nouveaux process qui en découleront", explique Benoît Poussou, directeur du service après-vente.
 
Plus intéressantes et sécurisantes que les smartphones en ceci qu'elles laissent les mains libres aux opérateurs, les lunettes ont de nombreux atouts à faire valoir. Elles intègrent tout d'abord une caméra, qui filme ce que le réparateur voit. Elles sont aussi dotées d'un microphone, pour que le technicien puisse échanger avec un interlocuteur. Enfin, un écran est inséré dans le verre des lunettes. Équipé de tous ces outils, le dépanneur peut communiquer aisément avec un collègue distant. Ce dernier, assis derrière un ordinateur, visualise les pièces défectueuses ou les interfaces récalcitrantes, donne ses conseils par oral et, si besoin, peut les assortir d'un manuel, d'un plan ou d'une vidéo.
 

Assistance téléphonique

"Dans un premier temps, nous avons équipé des jeunes, qui n'ont pas forcément fini leur cursus de formation interne. Grâce à l'accompagnement de tuteurs éloignés, ils peuvent se rendre seuls chez un client pour faire un prédiagnostic. Souvent, ils sont même capables de procéder aux premières réparations", confie Benoît Poussou. Mais l'emploi de cet équipement pourrait être étendu aux techniciens plus expérimentés. "La gamme de machines s'est tellement élargie, avec des pelles de 130 tonnes, des pelles rail-route, etc., qu'on ne peut demander à nos techniciens d'être des experts sur toutes les typologies. Nous souhaitons désormais qu'ils soient experts dans l'utilisation de la batterie d'outils que nous mettons à leur disposition."
 
Au bout du fil, le dépanneur peut compter sur les compétences d'un professionnel aguerri. Et en premier lieu sur les experts techniques de la plate-forme de Bergerat Monnoyeur à Saint-Denis (93). Ils ont l'avantage d'être spécialisés par gamme de produits et donc d'être incollables sur leur domaine. "Des professionnels en région et des tuteurs dans les agences ont également été formés à l'assistance téléportée", révèle le directeur du SAV.
 

Connexion même dans les tunnels

Pour permettre à cet équipement de communiquer quels que soient les terrains (intérieurs, souterrains, zones rurales, etc.), Bergerat Monnoyeur s'est assuré que les technologies adéquates avaient bien été implémentées. Le prestataire choisi, la start-up Expert Téléportation, a doté ses lunettes d'un module Bluetooth qui communique avec une valise contenant un point d'accès 3G/4G. "Pour pouvoir capter, la boîte peut être laissée à l'entrée d'un tunnel, par exemple. Ainsi, la liaison peut se faire sans discontinuer jusqu'à 50 mètres", explique Benoît Poussou. Bien sûr, cette technologie a un coût, de l'ordre de plusieurs milliers d'euros par paire de lunettes connectées.
 
Mais les avantages attendus, lorsque les prototypes auront prouvé leur efficacité, sont multiples. Entre autres, les déplacements pourront être limités en nombre et en distance : il sera possible d'envoyer un dépanneur non spécialiste sur un lieu d'intervention situé à proximité de sa base. Les temps d'intervention seront par ailleurs réduits, avec des opérateurs plus performants. Sans compter que l'intégration d'outils digitaux peut être un bon moyen pour la profession de soigner son attractivité. Avec de telles perspectives, les lunettes connectées n'auront bientôt plus rien d'accessoire.

Arnault Disdero

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus