Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Des inquiétudes mais pas encore de baisse réelle des achats

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Des inquiétudes mais pas encore de baisse réelle des achats © Gilles Rambaud
« À l’heure actuelle nous n’avons toujours pas de vision claire de l’évolution du marché. Les semaines qui viennent seront déterminantes ». Benoît Etienne, président de Wirtgen France, numéro 1 du matériel routier ne sombre pas dans le pessimisme mais reste dans l’expectative. Au premier semestre 2012 les entreprises routières et les loueurs de matériels ont acheté du matériel, signe d’une bonne activité du secteur et de carnets de commandes bien remplis. « Même en juillet nous avons enregistré des commandes significatives » note Benoît Etienne qui a également bénéficié de l’appel d’air des grands chantiers avec achats de stabilisatrices de sol et d’épandeuses à chaux destinées aux terrassements des lignes à grande vitesse. Ce bon début d’année permet d’envisager 2012 autour de 90 millions d’euros de chiffre d’affaires, pas si éloignés des 95 millions de 2008, année d’avant-crise. Et 2013 ? « Ce sera plus dur mais la France n’est ni l’Espagne, ni l’Italie. Je ne crois pas à un nouveau plongeon ».

Pour continuer à progresser Wirtgen France compte sur la valorisation de ses acquis et sur le développement d’une nouvelle branche : le criblage et le concassage. Largement dominateur dans le domaine du rabotage avec la marque Wirtgen, également numéro 1 avec les finisseurs Voegele et les compacteurs Hamm, le groupe a rajouté les concasseurs mobiles Kleemann à son catalogue. La filiale française a achevé l’intégration de cette nouvelle activité en embauchant une équipe commerciale dédiée et en mettant en place un service après-vente performant. « Nous misons sur la compétence de notre personnel. Des spécialistes capables de résoudre des problèmes techniques ardus, cela ne se trouve pas partout. Or c’est aussi des conseils et de l’expertise que les clients demandent » pense Benoît Etienne qui estime que les matériels de carrière vont dans un futur proche représenter une part importante de l’activité de Wirtgen en France.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus