Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Des engins sur mesure pour une déconstruction complexe

| Chantier |

Le spécialiste lorrain de la démolition Hollinger n'a pas hésité à configurer ses machines afin de les adapter à un chantier à Pont-à-Mousson.

Les sites web parasites sanctionnés !
L'entreprise s'appuie sur une pelle Liebherr 950 à flèche en trois pièces déboîtable. © Hollinger
Parmi les chantiers, ceux qui touchent à la démolition d'immeubles produisent toujours une forte impression. Pour les mener, les entreprises sont assujetties à l'acquisition de matériels de premier choix, qui plus est souvent dotés d'équipements spécifiques. La société meurthoise Hollinger ne déroge pas à cette règle : ses gros engins sont principalement de marques premium – Liebherr, Caterpillar, Komatsu et Hitachi.
Outre le terrassement, avec des travaux de plateforme industrielle et des excavations d'immeubles et de résidences, elle réalise des démolitions. Dernière en date, une usine à Pont-à-Mousson a nécessité une pelle spéciale Liebherr 950 à flèche à trois pièces déboîtable et une autre Komatsu PC290 à flèche droite. Deux machines équipées d'une attache rapide à connexion hydraulique automatique permettant une prise instantanée des différents attachements.
 
"Chaque application utilise des outils dédiés. Ici, nous avons fait travailler les pelles en cumul de pompe grand débit pour les cisailles à acier et les broyeurs à béton. Ce montage permet de conserver de bonnes vitesses de cycles ouverture-fermeture tout en évitant les contraintes dues aux boosters : prix d'achat élevé, risque de pollution, échauffement du circuit, etc.", détaille David Hollinger, l'un des gérants de l'entreprise familiale. En cas de besoin, les équipes peuvent également s'appuyer sur d'autres pelles de 15 à 50 tonnes, ainsi que sur des bouteurs Caterpillar D6Nlgp et Komatsu D65wx. Sans compter une flotte de camions 8x4 et semis 4x4, essentiellement de marques Mercedes et Scania, et un atelier de concassage mobile Terex.

Une pelle bourrée d'options

Côté équipements, le matériel le plus étonnant est sans conteste un broyeur à béton La Bounty. "Il nous permet de gagner du temps une fois les matériaux abattus et de déferrailler le plus proprement possible", explique David Hollinger. Pour des besoins de sur-mesure, le dernier achat en date s'est porté sur la pelle Liebherr très spécifique mentionnée plus haut.
 
"Sur le chantier de Pont-à-Mousson, nous étions confrontés à un cahier des charges complexe. Or la 950 est un matériel capable d'emmener de gros outils à de grandes hauteurs", raconte-t-il. "Nous souhaitions un brochage hydraulique sans démontage fastidieux. Le constructeur nous a donc proposé des connecteurs rapides par basculeurs sur l'ensemble de la flèche à trois pièces et sa rallonge démontable, une intégration du système de pulvérisation de l'eau en bout d'équipement, une pompe haute pression intégrée pour laver la pelle en fin de journée, un châssis variable et un contrepoids additionnel démontable sans intervention extérieure." Au départ sceptique quant au choix de l'attache Likufix du fabricant allemand, le patron ne la troquerait pas aujourd'hui pour un brochage plus classique.

Hervé Prenat (Technique-TP)

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus