Comment Kiloutou pourrait atteindre le milliard en 2022

| |

Au sortir d’une année 2021 de forte reprise et après avoir finalisé la plus grande opération de croissance externe de son histoire, le chiffre d’affaires du groupe de location s’apprête à franchir un cap symbolique.

Les sites web parasites sanctionnés !
Olivier Colleau, président exécutif de Kiloutou. © franckdunouau

Un chiffre d’affaires de 793 millions d’euros pour une croissance de 22,7% par rapport à 2020. Plus significatif encore, des marges qui retrouvent les niveaux de 2019 avec un EBITDA qui s’établit à 257,9 M€ en croissance de 28 % sur l’année. Bref, en 2021, Kiloutou a bénéficié à plein de la reprise économique, notamment sur ses segments relatifs aux matériels de BTP qui portent les deux tiers de son résultat. Cette conjoncture, couplée à une croissance externe dynamique lui permet aujourd’hui d’ambitionner atteindre le milliard d’euros en 2022.

Une acquisition pour changer de dimension

En effet, après avoir acquis 5 loueurs généralistes en 2021 : 3 en France et 2 en Espagne, le groupe a finalisé le 4 avril 2022 le rachat du danois GSV. Leader dans son pays avec 22 % de parts de marché, 500 collaborateurs et un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros, l’entreprise représente la plus grande opération de croissance externe jamais réalisée par Kiloutou. Son apport permet de hisser le chiffre d'affaires proforma du groupe à 950 millions d'euros. Mieux, « cette acquisition porte la part de l’international dans nos activités à 30 % contre 18 % précédemment, une diversification qui va encore améliorer la résilience du groupe », se réjouit le président exécutif de Kiloutou, Olivier Colleau.

2022 toujours bien orientée

Le milliard est en vue pour le dirigeant, et ce malgré les fortes tensions industrielles liées aux difficultés sur la chaîne logistiques. Le réflexe de recourir à la location s’amplifie toujours chez les utilisateurs dans les périodes d'incertitudes. Olivier Colleau confirme l'existence de ce phénomène classique, sans oublier de relever également la reconnaissance progressive des vertus de l’économie du partage.

 

Après un très bon début d’année, de l’avis même du directeur général France, Pierre Knoché, tout le comité exécutif se projette vers un exercice 2022 dynamique. Evidemment, l’inflation actuelle pousse à adapter les prix et les conséquences exactes de la guerre en Ukraine restent imprévisibles. « Nous ne sommes pas exposés directement. Ni nous, ni nos fournisseurs ne sommes implantés en Russie ou en Ukraine. En outre, la flambée des prix de l’énergie ne nous impacte qu’à la marge car elle représente 2 % de nos coûts ».

De forts investissements matériels et humains

Confiant dans l’avenir et plus encore dans son potentiel de développement, le groupe annonce une enveloppe de 250 millions d’euros consacrée à l’achat de matériels en 2022. Deux fois plus que l’année précédente. Un engagement financier, mais aussi un pari industriel au regard des difficultés rencontrées par certains fabricants dans leurs usines. Là encore la direction se veut rassurante. « Il y a des tensions sur les approvisionnements, mais nous arrivons à les piloter en échangeant constamment avec nos fournisseurs », détaille le directeur marketing, Xavier Boulet.

Ultime preuve de confiance : Kiloutou annonce vouloir embaucher quelque 1000 collaborateurs pour la seule année 2022 sur des fonctions allant du conducteur de camions, au technicien, en passant par le commercial.

Jeremy Bellanger