Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Chantier de l’A13 : partenariat gagnant entre Dynapac et Toffolutti

ChantierPUBLI-REDACTIONNEL |

Débutés en mars 2017, les travaux d'élargissement à 2 x 3 voies sur les 22 kilomètres de l'autoroute A13, l'autoroute de Normandie, entre Dozulé et Pont-l’Évêque (Calvados) sont en voie d'achèvement. Un élargissement justifié par un trafic sans cesse croissant, de l'ordre de 40 000 véhicules par jour, dont 14% de poids lourds. Ces travaux sont engagés par la Société des autoroutes Paris-Normandie (Sapn, groupe Sanef) et permettront une très nette amélioration des conditions de circulation.

Les sites web parasites sanctionnés !
Chantier de l’A13 : partenariat gagnant entre Dynapac et Toffolutti
Les travaux d'élargissement de l'autoroute A13 sur le tronçon reliant Dozulé à Pont-l’Évêque sont dans leur dernière phase : la mise en œuvre de la nouvelle couche de roulement. C'est à la société Toffolutti, spécialisée dans la fabrication et l'application de revêtements routiers, qu'a été confiée la délicate mission de produire et d’appliquer la nouvelle couche de roulement selon une formulation spécifique drainante. Celle-ci présente de multiples avantages pour les usagers : elle évite les projections d'eau par temps de pluie, limite les risques d'aquaplanage et réduit les nuisances sonores pour les riverains des communes traversées.  « Le défi pour nous a été de réaliser une couche de quatre centimètres d'enrobé sur deux fois 22 kilomètres avec trois voies, plus la bande d'arrêt d'urgence (BAU), en un seul tenant et une qualité de travail irréprochable », explique Stéphane Leplé, le Président du Directoire de Toffolutti. 
 

Course contre la montre

 
Réalisés de nuit et sans fermeture de l’autoroute, les travaux ont été organisés en plusieurs ateliers successifs (atelier de rabotage de la chaussée existante, application d’une couche d’enrobés coulé à froid, mise en place de la couche de roulement définitive, signalisation horizontale). Pour optimiser les cadences et les temps d'intervention, ce chantier aura mobilisé des moyens humains et matériels importants : une centaine de personnes, trois usines de production d’enrobés bitumineux, trois raboteuses, trois finisseurs, cinq balayeuses, une soixantaine de semi-remorques, deux ateliers de peintures horizontales. « Le projet consiste en un atelier complet autoroutier, à savoir un alimentateur MF2500CM, un finisseur autoroutier SD2550CS et sa grande table qui peut travailler jusqu'à 12,75 mètres, et un atelier de compactage composé de compacteurs Dynapac CC5200 de sixième génération », précise Philippe Mahé, responsable région Ouest chez Dynapac, expert et fournisseur leader de solutions durables pour la construction routière. Chez Dynapac, on rappelle qu’un « alimentateur » d'enrobés bitumineux est un engin qui permet d'alimenter de manière homogène et constante le finisseur et de réduire la durée du chantier tout en améliorant la qualité et l'uni de l'ouvrage. L’alimentateur s’interpose entre les camions et le finisseur, ils transfèrent les matériaux des camions vers le finisseur au moyen de tapis caoutchouc à haute résistance à la chaleur. Une trémie de réception, dans le finisseur, stocke les matériaux, tandis que le niveau d'approvisionnement est contrôlé par un capteur fixé sur le bras du tapis de l'alimentateur.
 

Une première en France

 
« Le finisseur SD 2550 CS nous permet de faire une largeur de 12,75 mètres avec deux extensions de chaque côté de 2,20 mètres, avec un autre devers », ajoute Jacky Houssin, consultant pour la Direction des Travaux de Toffolutti. « Cette table fonctionne avec un réchauffage électrique et nous sommes les premiers en France à disposer de cette machine. Elle permet de faire sur le chantier 2 200 tonnes sur 4 centimètres d’enrobés pour six heures de travail », ajoute-t-il. Pour la réalisation de ce revêtement drainant de très haute qualité, les experts de Dynapac auront été présents du début à la fin du chantier. « Pour la totalité du projet, Toffolutti et la société de location de matériels et d'engins de chantier Sovale auront eu affaire à un interlocuteur unique qui a remonté les besoins de la société Toffolutti aux usines, notamment pour la création d'une table avec triple cassure dans un délai très court. Le projet a nécessité un engagement de tout Dynapac, depuis les équipes de développement jusqu'à la mise en route finale sur le chantier », insiste Philippe Mahé. Un accompagnement de tous les instants dont se félicite Stéphane Leplé : « Cela fait des années que nous travaillons avec Dynapac, et sur ce chantier, ils nous ont accompagné dès la réception du matériel et dès les premières nuits. C'est grâce à leur sérieux et à leur savoir-faire que l'on a été en mesure de respecter les délais. » 
 
 
Contenu proposé par Dynapac