Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Cette fois, la crise est bien finie

| |

La reprise du marché des matériels de construction se confirme en 2017. Mieux les fabricants anticipent que ce cycle vertueux se prolongera dans les années à venir.

Les sites web parasites sanctionnés !
Les ventes de matériels compacts sont en forte progression © Liebherr

+9% pour les engins de terrassement et +22% pour les machines compactes sur les seules 7 premiers mois de l’année. Au regard de l’évolution des ventes, on comprend mieux pourquoi les représentants du syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage (Seimat) arborent un large sourire depuis le début d’année 2017. Redynamisé par le dispositif de suramortissement, le marché a retrouvé tout son allant. Et même l’arrêt de ce mécanisme incitatif, en avril dernier, ne semble pas devoir enrayer la dynamique.

 

Bien sûr la croissance devrait se tasser en 2018 avec la fin de l’effet de rattrapage initié en 2016. Une perspective que le président du Seimat, Jean-Marie Osdoit, considère comme rassurante et réprésentative d'un marché dont les fondamentaux redeviennent solides. « Nous allons rentrer dans cycle de marché plus classique avec des progressions raisonnées. Nous éviterons ainsi une croissance de type bulle comme en 2007/2008 », détaille-t-il.

 

Raisonnable, le dirigeant et l'ensemble des fabricants avec lui n’en restent pas moins ambitieux. Entre les projets du Grand Paris et l’effet accélérateur de l'attribution des Jeux Olympiques 2024, le secteur des matériels de construction s’apprête à vivre de belles années. « L’environnement de marché nous laisse penser que la croissance continuera pour atteindre un point haut en 2019 ou en 2020 », poursuit M. Osdoit.

 

Au sein du syndicat en se montre donc confiant, mais aussi prudent. Pour preuve, l’organisation table sur une croissance de 3 % sur le segment des matériels compacts et de 4 % sur celui des engins de terrassement en 2018. Des perspectives qui ont de fortes chances d’être revues à la hausse de l’aveu même des industriels.    

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus