Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Caterpillar investit en France

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Caterpillar investit en France © Gilles Rambaud
Et si la France disposait de bons atouts industriels ? C’est ce que pense Caterpillar, le géant mondial des engins de chantier, qui a décidé d’agrandir son usine de boîte de vitesses située à Arras, dans le Pas-de-Calais. « Caterpillar observe et étudie tous les éléments avant de décider d’investir », prévient Brian Sage, directeur opérationnel des usines de transmissions, qui a fait le voyage depuis les États-Unis pour donner lui-même le premier coup de pelle du chantier, lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 12 décembre 2012. La force d’Arras c’est sa localisation. Les boîtes de vitesses qui y sont fabriquées partent en Belgique pour alimenter l’usine de Gosselies (fabrication de chargeuses sur pneus), traversent la Manche vers l’usine anglaise de Peterlee (tombereaux articulés) ou restent en France pour être montées dans les bulldozers fabriqués à Grenoble. « Un quart de la production part pour le Brésil », signale également Marc Bonami, l’ancien directeur du site, pour qui la valeur ajoutée des Français réside aussi dans la qualité d’assemblage de ces produits complexes. L’agrandissement (5,5 millions d’euros d’investissement) va permettre d’ouvrir une nouvelle ligne de fabrication et d’augmenter la production actuellement de 6 000 boîtes de vitesses par an.

Discrète, l’usine d’Arras est la quatrième que possède Caterpillar en France. La plus grosse se situe à Grenoble, elle emploie 2 000 personnes qui fabriquent des bulldozers et des pelles hydrauliques. Elle bénéficie aussi d’un plan d’investissement de 40 millions d’euros étalé sur trois ans pour ouvrir deux nouvelles lignes de production, s’équiper d’une nouvelle cabine de peinture et moderniser l’atelier de mécano-soudure. La seconde usine se trouve dans l’Oise, à Rantigny, où sont fabriqués des compacteurs routiers. La troisième est issue du rachat d’Eurenov, en 2007. Située à Chaumont (Haute-Marne), elle s’occupe de la remise à neuf de moteurs usagés pour leur permettre de vivre une seconde vie. Une activité qui nécessite du personnel hautement qualifié, ce dont la France ne manque pas.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus