Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Case lance ses minipelles de Série C

| |

Case Construction vient de dévoiler sa nouvelle gamme de minipelles, fruit de son partenariat avec Hyundai. 

Les sites web parasites sanctionnés !
La nouvelle CX26C en version canopy intervient sur un chantier © ALDO_FERRERO_PHOTOGRAPHER

Rendez-vous avait été donné dans l’usine Case de San Mauro à Turin, le 19 janvier dernier. L’occasion pour le fabricant de détailler les caractéristiques de son tractopelle 580ST, mais surtout de dévoiler les 6 excavatrices compactes nées de ses accords avec le coréen Hyundai Heavy Industries (HHI).

 

Pour comprendre la structuration de cette famille de minipelles baptisée "Série C", il est plus commode de répartir les machines qui la composent en trois catégories. La première regroupe la CX17 et la CX18, d’un tonnage respectif de 1,7 t et 1,8 t. Sans déport, elles font toutes deux la part belle à l’agilité pour intervenir dans les espaces les plus contraints. Un second duo de matériels se distingue davantage par sa polyvalence. Cette fois encore avec un déport nul en rotation, la CX26 (2,6 t) et la CX27 (2,7 t) proposent de bonnes plages de fonctionnement, une belle profondeur de creusement et un angle large de rotation de la flèche.

 

A ces deux catégories de machines produites dans l’usine turinoise viennent également s’ajouter deux autres modèles fabriqués dans les usines Hyundai. La pelle conventionnelle CX57 (5,7 t) et sa grande sœur compacte avec rayon de rotation court, la CX60 (6,0 t), mettent évidemment l’accent sur les performances de creusement et de levage, mais pas seulement. Elles insistent également sur la notion de confort pour l’opérateur avec une grande cabine agencée de manière ergonomique.

 

Alors que quatre nouveaux modèles de 1, 2, 3 et 5 tonnes viendront enrichir la gamme prochainement, Case Construction tire les premiers fruits de son partenariat, mais veut également capitaliser sur son image d'acteur historique du secteur. C’est pourquoi les équipes en charge du design des machines ont repensé le "look" de ces pelles pour mettre en avant l’expertise et l’héritage de la marque. Chacun le sait, même si la technologie reste le premier impératif pour un constructeur ambitieux, la dimension marketing n’est pas à négliger, surtout quand l'on recourt à un OEM.  

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus