Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Case France NSO s'est choisi un DG

| |

Patrick Murer, ancien de Volvo CE et Renault Trucks, a rejoint le 25 février le concessionnaire issu de la reprise de TP Partners par Case France. Il a pour mission de relancer la relation client et remettre à niveau le réseau, à la fois financièrement et techniquement.

Les sites web parasites sanctionnés !
Patrick Murer dirige le réseau de neuf agences repris par Case France. © A. Disdero / Le Moniteur Matériels
Case France a repris le réseau de TP Partners au bout d'une procédure qui s'est achevée le 28 décembre dernier (lire aussi notre article du 16 janvier). Il était temps de lui trouver un directeur général. Voilà qui est fait, depuis le 25 février, en la personne de Patrick Murer, 48 ans, grand habitué des réseaux de concession. Son périmètre est large et sa mission claire : remettre en état de marche un réseau qui était très déficitaire ces dernières années.
 
"Nous avons choisi M. Murer pour ses compétences et son dynamisme", confie Thierry Aubry, business director France, Iberia et Benelux de Case Construction Equipment. "En plus d'avoir une très bonne expérience dans le matériel de construction, il est très connu dans notre groupe, où nous apprécions sa valeur", poursuit-il.
 

"Faire de NSO une structure pérenne"

Après une expérience de dix-huit ans chez Volvo (Volvo Construction Equipment puis sa filiale Renault Trucks) achevée en 2015, Patrick Murer avait en effet rejoint le cabinet de conseil en stratégie Optim Ressources, où il avait eu l'occasion de prodiguer ses services auprès de la succursale allemande de Case. Muni d'un master en administration des affaires (1993, université de Liège) et d'un MBA (2009), le nouveau directeur général compte bien mettre à profit ses connaissances en matière de lean management au profit du réseau de Case France NSO, qui compte neuf agences distribuées sur le Nord, l'Ouest et le Sud français.
 
"Mon objectif, durant cette première année de transition, est de reconstruire la relation client, qui avait pris un coup au cours de l'an passé", confie le manager. "Lorsque nous y serons parvenus, nous repenserons la stratégie et ferons de Case France NSO une structure pérenne et rentable." De nouvelles agences pourraient ainsi voir le jour dès 2020. Mais, dans l'immédiat, la priorité est au déménagement du siège provisoire de la nouvelle organisation du Plessis-Belleville (Oise) vers Le Rheu (Ille-et-Vilaine), où Case France NSO dispose d'une de ses plus grosses agences.

Arnault Disdero

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus