Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Case dévoile le tout premier tractopelle électrique

| |

Le Project Zeus a abouti au 580 EV, un modèle d'une autonomie de huit heures qui ouvre des perspectives à ces machines polyvalentes.

Les sites web parasites sanctionnés !
Les performances du 580 EV sont équivalentes à celles des modèles à moteur diesel du fabricant. © Case
Jouant à domicile, le constructeur américain Case a choisi de mettre le paquet lors de l'édition 2020 de ConExpo. Il a présenté rien moins que le premier tractopelle sur batteries sortie d'usine. Un coup de bluff en forme de concept, à la manière du magnifique Project TETRA de chargeuse au gaz dévoilé à Bauma l'an dernier ? Que nenni ! La production d'une série limitée est déjà en cours, deux clients américains pouvant s'attendre à recevoir leur machine avant la fin juin. Et la filiale de CNH Industrial annonce avoir la capacité d'assembler des unités supplémentaires tout au long de l'année 2020, avant d'augmenter la cadence pour répondre à une demande plus importante dans les années à venir.
 
"Le tractopelle est parfaitement adapté à l'électrification, car les cycles d'utilisation variés, des travaux lourds aux plus légers, offrent une excellente occasion de convertir les heures de fonctionnement inutile des moteurs diesel en une durée de consommation énergétique nulle de la batterie, tout en fournissant à l'opérateur une réponse instantanée du couple lorsque cela est nécessaire", assure Eric Zieser, directeur mondial des équipements compacts chez Case. Pour satisfaire les besoins de ses clients et être au rendez-vous de la productivité, la puissance et les performances sont strictement équivalentes à celles des autres chargeuses-pelleteuses à moteur diesel de la gamme du fabricant. Avec, en plus, le grand avantage de l'électrique : pouvoir travailler dans les zones urbaines et les espaces confinés sans aucune émission polluante et quasiment sans bruit.

Une journée de travail d'autonomie

La 580 EV – c'est son nom commercial, qui a succédé au pompeux Project Zeus – est alimentée par des batteries au lithium-ion de 480 volts et 90 kilowatts/heure. Ce bloc peut être chargé par n'importe quel branchement sur un circuit de 220 volts ou triphasé. L'autonomie promise est celle d'un jour de travail moyen, soit huit heures d'utilisation non continue, quelles que soient les applications. La batterie alimente séparément le groupe motopropulseur et les moteurs hydrauliques, ce qui se traduit par des forces d'arrachement hydrauliques égales à celles des machines diesel et des performances améliorées lors du fonctionnement simultané de la pelle et du groupe motopropulseur. "En mode ralenti, une motorisation diesel dispose d'un couple réduit et nécessite du temps pour pouvoir accélérer et répondre à la demande de la charge. A l'inverse, les moteurs électriques ont un couple instantané, et même un couple maximal disponible à chaque vitesse de fonctionnement", détaille Eric Zieser.
 
Chaque 580 EV est fournie de série avec la télématique maison SiteWatch, pour permettre une surveillance et une gestion supplémentaires des performances et de l'utilisation de la machine. Les ingénieurs de Case estiment que ce modèle peut faire économiser jusqu'à 90% des coûts annuels d'entretien et de réparation en tenant compte de l'élimination du diesel, de l'huile moteur, du liquide d'échappement hydraulique, de l'entretien préventif régulier et de la maintenance à long terme du moteur, avec les tarifs de main-d'œuvre et les gains de temps afférents. L'électrification a été réalisée en collaboration avec Green Machine, Inc. et Moog, Inc., et avec l'apport direct des services publics américains et d'autres entreprises engagées dans la conversion d'une partie importante de leur parc en tractopelles entièrement électriques. Case s'est également associée à Michelin pour équiper la première machine de ce type, avec des pneus CrossGrip spécialisés pour améliorer encore l'efficacité et la manutention.

Développer davantage les propulsion alternatives

Le modèle 580 EV constitue la première entrée officielle dans le marché de l'équipement sur batteries pour Case. Le fabricant, en partenariat avec FPT Industrial, continue d'explorer d'autres solutions en matière d'électrification, de carburants et de systèmes de propulsion alternatifs pour les engins de toutes les gammes de produits et de tous les secteurs qui contribuent à la durabilité dans l'industrie de la construction sans sacrifier la puissance et les performances.
 
"En 1957, Case a fabriqué la toute première rétrocaveuse intégrée en usine", rappelle Leandro Lecheta, directeur de l'équipement de construction de CNH Industrial pour l'Amérique du Nord. "Nous sommes à la pointe de l'innovation en la matière depuis lors. La 580 EV représente un grand pas en avant dans notre engagement en faveur du développement durable, de l'évolution des équipements de terrassement et de l'innovation véritablement pratique qui permet aux propriétaires de tractopelles de réaliser de réelles économies et d'obtenir des avantages concurrentiels." 
 
Son collègue Eric Zieser renchérit : "Nous donnons la preuve que l'électrification à l'extrémité la plus large du spectre des équipements compacts et légers est viable. Notre objectif est désormais de développer davantage l'électrification et la propulsion alternative dans d'autres gammes de produits et marchés qui verront également les avantages de ces avancées en matière de développement durable et de performances." A suivre…

Arnault Disdero