Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Pelle modifiée : ça tourne… Action !

| Reportage |

Comment gratter le fond des cuves dans une aciérie ? L’intégration d’une flèche rotative à 360° sur une pelle hydraulique Case CX210D offre la dextérité nécessaire pour accomplir cette mission.

Les sites web parasites sanctionnés !
Une Case CX210D modifiée par Soerma TP © Soerma-TP
A la demande d’un distributeur ibérique basé à proximité de la frontière franco-espagnol, à Saint-Sébastien, l’entreprise Soerma TP s’est livrée à un acte chirurgical lourd. Sur la table d’opération, une excavatrice Case de 21 t. Et au programme, rien de moins qu’une amputation complète du bras (juste après les vérins de levée de flèche), qui devait signer le lancement d’une intervention bien plus ambitieuse. Cette ablation n’avait évidemment pas vocation à mutiler la machine. Au contraire, l’objectif était d’en changer la cinématique de bras pour permettre une rotation complète de la flèche. Le genre de fonction qui trouve tout son intérêt dans l’environnement particulier d’une aciérie.
 
En effet, lorsque les restes de métal en fusion refroidissent et durcissent pour venir se coller sur les parois d’une cuve, ou encore lorsqu’ils finissent par former un bouchon dans les canaux de circulation du métal, un nettoyage s’impose. Or, dans cette situation, un simple burin ou même un marteau-piqueur se montrent rarement efficaces. Une fois dotée d’un marteau, d’une fraise ou d’une dent de dérochage, une pelle à flèche rotative offrira, quant à elle, toute la puissance et la précision nécessaires pour s’acquitter d’une telle tâche. Cette niche de marché industriel, l’entreprise charentaise la connaît bien, comme, en son temps, la division matériels spéciaux du constructeur français Poclain. Elle avait d’ailleurs déjà fait subir le même type de traitement à une autre Case – la CX210 –, dans le milieu des années 2000, pour le compte d’un client britannique désireux de remplacer sa vieille machine Poclain. Rebelote donc, à une dizaine d’année d’intervalle.
 
Il aura fallu deux mois, études et réalisation comprises, pour que l’engin soit livré sur le site du concessionnaire espagnol Ruvicsa. L’ensemble de l’hydraulique a été revisité pour passer au travers du joint tournant et relier le balancier : circuits auxiliaires ; grand débit, du godet comme du balancier. En outre, un moteur commandé depuis la cabine a également été ajouté sur le bras pour permettre le mouvement de rotation de la flèche. Et, pour réaliser la couronne de rotation, la société n’a pas hésité à réutiliser la couronne de tourelle issue du châssis d’une excavatrice de 15 t.
 
Largement modifié dans ses performances, le matériel dispose désormais de nouveaux abaques de charge et d’une liste exhaustive des pièces ajoutées ou retirées, en prévision des futures prestations de maintenance et de services après-vente. Autant de prérequis pour conserver le marquage CE que ces différentes transformations ne remettent pas en cause.

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus