Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Bomag joue la carte de la légèreté avec sa dernière fraiseuse

| |

D’un poids CECE de 27 tonnes, la BM 2000/65 constitue la fraiseuse la plus légère de la marque dans la catégorie des 2 mètres. Avec son convoyeur court, elle offre aussi plus de polyvalence.

 

Les sites web parasites sanctionnés !
Crédit : Bomag

Avec son gabarit léger, la BM 2000/65 propose une grande flexibilité et manœuvrabilité. Par exemple celui-ci rend possible le travail avec un rayon de braquage serré de 1,7 mètres. De plus, équipée de la dernière génération de convoyeurs pivotant sur 130 degrés, la fraiseuse se laisse facilement charger sur le camion même lors de travaux sur des petits ronds-points. Plié, le convoyeur est en effet plus court de 650 mm par rapport aux autres fraiseuses Bomag de la catégorie des 2 m.

D’autre part, la visibilité de la machine a été améliorée grâce à la construction épurée du contour avant et la position du pupitre de conduite. Le poste de conduite se décale progressivement jusqu’à 200 mm permettant au conducteur de garder la visibilité sur le rebord de coupe droit ainsi que sur la lame latérale. Pour ce qui est de la zone cachée derrière l’engin, celle-ci est quant à elle intégralement couverte par le système vidéo.

Un matériel adapté aux enjeux actuels

Pour contribuer à réduire les coûts d’exploitation du parc d’engins de ses clients, le constructeur a équipé sa fraiseuse d’un moteur de 640 ch, conforme aux standards Stage V et Tier 4f, conçu pour fonctionner parfaitement avec la transmission de fraisage adaptée aux caractéristiques des six cylindres en ligne.

 

Bomag a aussi travaillé sur son porte-outil BMS15L pour la coupe afin de le rendre plus résistant à l’usure et moins gourmand en énergie. Il permettrait ainsi une économie de 20% de carburant.

Pour répondre à l’enjeu des particules fines, il a par ailleurs doté la BM/65 du système Ion Dust Shield qui transforme les particules d’une granulométrie inférieure à 10 µm en particules inoffensives en les chargeant électriquement pour mieux les éliminer. Cette solution assurerait la réduction de 80 % des particules fines.

 

Enfin, pour faciliter la maintenance, il a décidé une conception par modules de l’engin, ce qui permet de vérifier, entretenir et remplacer les différents éléments séparément. En outre, l’installation en eau, les blocs des soupapes hydrauliques, la transmission de fraisage ou le filtre à huile sont tous facilement accessibles depuis les volets de maintenance. Les filtres du moteur et de l’hydraulique se changent quant à eux directement depuis le poste de conduite.

 

Charlotte Divet