Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Bennes Marrel : un sauvetage signé Benalu

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Bennes Marrel : un sauvetage signé Benalu © Gilles Rambaud
« En 2013, nous visons 10 millions d’euros de chiffre d’affaires pour Bennes Marrel et nous serons quasiment à l’équilibre », annonce Olivier Viard qui pilote depuis 2010 les bennes acier et aluminium du groupe Caravelle. Quand son actionnaire a séparé les deux entités de la société Marrel et fait reprendre l’activité bennes par Benalu, Bennes Marrel perdait 2,2 millions d’euros pour 5,4 millions de chiffre d’affaires. Mais pour Olivier Viard, il était essentiel de garder une offre acier afin de ne pas laisser d’autres fournisseurs s’infiltrer par ce biais chez ses distributeurs. Benalu a donc injecté 9 millions d’euros en deux ans pour sauver le soldat Marrel. Sa stratégie ? Changer l’image de cette benne. « Nous voulons nous positionner en haut de gamme », dit-il. Olivier Viard a donc rapatrié de Turquie à Andrézieux-Bouthéon (42) la fabrication des châssis, investi dans l’outil de production, revu la benne Guillaume et sorti l’Astrée (une benne sans berceau). Et il compte voir le bout du tunnel dès cette année en commercialisant une centaine de bennes acier à comparer avec la trentaine vendue en 2012. Cet industriel convaincu a préservé les équipes (296 personnes) de Benalu à Liévin bien qu’en 2009 les ventes aient été divisées par deux. Benalu (59 millions d’euros de chiffre d’affaires) a commercialisé 1 247 bennes de tous types en 2012. Sur le marché des TP et des grands volumes, il s’est maintenu avec une part de 39,75 % (contre 42,4 % l’année précédente). « 2013 sera une année du même ordre », estime Olivier Viard qui espère voir un marché plus sain en 2014.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus