Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Beau bilan 2019 pour Engcon France

| |

L'an passé, la filiale tricolore du groupe suédois a réalisé un chiffre d'affaire de 11 millions d'euros, grâce à une nouvelle croissance à deux chiffres.

Les sites web parasites sanctionnés !
. © Engcon
Depuis sa création en 2002, la filiale française d'Engcon a su s'installer sur le marché français du tiltrotateur. Son déménagement dans son nouveau siège social de Mennecy, en 2015, a notamment contribué à améliorer son organisation. L'entreprise dispose ainsi d'un grand espace de stockage où sont entreposés environ 1 500 références de pièces détachées, permettant de répondre au plus vite aux clients. Le bénéfice ne s'est pas fait attendre. L'entreprise qui réalisait un chiffre d'affaires de 3,2 millions en 2015 a atteint les 11 millions d'euros en 2019. "L'année a été portée par un marché favorable et nous poursuivons la mise en œuvre de notre plan de développement ambitieux", commente Patrick Régnier, directeur France.

Des tiltroteurs, mais pas que...

Le succès de d'Engcon France repose sur plusieurs facteurs. Le premier étant la force du groupe, leader sur son secteur et capable d'initier des changements majeurs et de créer de nouveaux standards. L'autre est sa capacité à vendre des équipements complets - et pas uniquement des tiltrotateurs. La gamme complète d'Engcon profite ainsi à ses clients. "Par exemple, l'arrivée du bloc EC-Oil en double attache nous a donné un véritable élan, et l'offre qui inclut gratuitement ce système de raccordement hydraulique automatique en partie supérieure et inférieure du tiltrotateur, lors de l'achat d'un tiltrotateur, d'une attache rapide Q-Safe, d'un système de commande DC2 et d'un outil hydraulique a contribué à booster les ventes", poursuit Patrick Régnier.

Recrutements en cours 

Pour accompagner cette croissance, l'équipe, qui compte huit salariés actuellement, va s'agrandir durant l'année avec cinq embauches supplémentaires. D'autres partenaires techniques seront également recrutés pour être au plus proche des clients. Il faut en effet une forte présence sur le terrain pour séduire une nouvelle clientèle, sans négliger ceux qui se sont d'ores et déjà équipés. Si le marché reste favorable, Patrick Régnier espère atteindre un objectif ambitieux d'ici cinq ans : devenir la première filiale du groupe, devant la Suède, le pays d'origine d'Engcon.

Arnault Disdero