Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Altrad s'adapte à la crise

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Altrad s'adapte à la crise © Matériels et Chantiers

Le groupe Altrad, leader européen de l’échafaudage et premier constructeur mondial de bétonnières (position renforcée par le récent rachat du Britannique Belle Group) tablait fin avril 2008 sur une croissance annuelle de 12 %. Il aura finalement terminé l’exercice 2007-2008 (clos au 31 août) sur une progression de 6,4 % seulement, à 445 millions d’euros, dont 59 % réalisés à l’international. L’impact du retournement conjoncturel est plus marqué dans le secteur des bétonnières et des brouettes qui ne progresse que de 3,6 % (25 % du CA). Les ventes d’échafaudages (44 % du CA) augmentent de 6 %. Le secteur de la location (26 %) résiste mieux, avec une croissance de 9 %. Moins créateur de valeur, il contribue toutefois à un tassement de la marge brute. Le recul de l’activité en fin de période, ajouté à une politique de provisions prudente, pèse sur le résultat net qui recule de 15 à 12 millions d’euros.

Restreindre les investissements
Altrad table sur une année 2009 difficile. Le groupe, qui a vu son activité chuter de 10 % au cours des trois premiers mois de l’exercice, a donc choisi d'adapter sa stratégie à la conjoncture. Son budget d’investissements sera divisé par trois. Les contrats à durée déterminée ne sont pas renouvelés. Et la production aura été quasiment stoppée entre le 15 décembre et le 15 janvier. " Nous sommes dans la tempête, a lancé Mohed Altrad à ses cadres, réunis en séminaire à Montpellier le 19 décembre dernier. Nous savons que nous allons travailler beaucoup plus pour gagner beaucoup moins. Mais nous n’avons pas d’inquiétude sur la santé financière du groupe. Nous devons conduire le bateau, préserver son intégrité et faire en sorte qu’il soit prêt à repartir lorsque la reprise reviendra. " Le groupe n’exclut pas d’ailleurs de réaliser en 2009 de nouvelles opérations de croissance externe.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus