Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

A Rennes, un terrassement réalisé tambour battant

| Chantier |

Sur la rocade de la ville, une solution de stockage des matériaux sur site a permis d'accélérer les opérations d'aménagement.

Les sites web parasites sanctionnés !
Le terrassement a fait appel à une pelle Hitachi ZX300 et des tombereaux Bell. © Technique-TP
L'entreprise Schmitt-TP a œuvré durant l'été à la création d'une nouvelle bretelle et d'un parking de covoiturage sur la rocade de Rennes. Un marché qui comportait une clause environnementale, en plus d'un échéancier contraint. Cela a impliqué un process et un équipement particuliers. À commencer par un sécateur à bois monté sur une pelle Hitachi ZX135USL-6 en version forestière (avec blindages, châssis renforcé et circuit hydraulique spécifique) pour couper les arbres. Ces derniers ont ensuite été broyés en plaquettes forestières par un ensemble automoteur Albach Diamant, avant d'être acheminés pour être exploités en tant que combustible dans des immeubles de l'agglomération rennaise.
 
Après les opérations de dessouchage et de décapage de la terre végétale, le terrassement pouvait commencer. Une tâche accomplie sous le soleil par une pelle Hitachi ZX300, des tombereaux Bell et un bouteur Komatsu D65WX. De façon à gagner du temps et à limiter le nombre de piquets au sol, la 3D a été employée tout au long des travaux, sous l'œil expert d'un géomètre. Les matériaux excavés ont été réutilisés pour former des merlons antibruit, tandis que la terre de décapage a servi à remodeler l'ensemble avant une remise en herbe générale.

Planning serré

Pour parer à d'éventuelles intempéries, il avait été décidé d'empierrer une bande et de stocker du 0/80 directement sur l'emprise, plutôt que de traiter à la chaux. Cela a permis de réaliser les tranchées à l'avancement et de les remblayer chaque soir, deux excavatrices Hitachi et un tracto Case étant de mission. "Avec notre planning hyper serré, nous ne voulions pas prendre de risque. D'autant que nous disposions d'un important parc. Cette solution du stockage des matériaux sur site nous a permis à la fois de nous affranchir des errances de la météo et de gagner du temps comparativement à un phasage classique", explique le chef de chantier, Adrien Huet.
 
Une fois l'ensemble des réseaux posés, il ne restait plus qu'à reprofiler la voirie avec du 0/31,5 au moyen d'une niveleuse New Holland F156, un rouleau monobille Ammann de classe VM5 assurant le compactage final. Pour gagner du temps et assurer une réalisation parfaite du tapis d'enrobé, un alimentateur Franex a été utilisé en combinaison avec le finisseur. Un gros travail réalisé en une seule journée. Puis une dernière besogne a parachevé l'ensemble : la réalisation du marquage et la pose des panneaux de signalisation.

Hervé Prenat (Technique-TP)