Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

-35 % pour les distributeurs en 2009

|

Les sites web parasites sanctionnés !
-35 % pour les distributeurs en 2009 © Matériels et Chantiers
L'année 2009 devrait s'achever, pour les distributeurs de matériels, sur un -35 % par rapport à 2008. La chute des ventes avait commencé au dernier trimestre de 2008 (-25 %), pour se poursuivre de trimestre en trimestre : -44 %, -39 %, -32 %, et enfin un -16 % attendu pour les trois derniers mois de 2009. Des chiffres qu'il faut appréhender avec leurs références : les trimestres équivalents de 2008. " Cela va moins mal ", dit Francis Gilberg, le secrétaire général du DLR (Fédération nationale des distributeurs loueurs et réparateurs de matériels de bâtiment, travaux publics et manutention), au vu des chiffres d'affaires qui se restaurent, en valeur absolue, au fil des trimestres. Le syndicat ne se risque pas à des pronostics pour l'année prochaine, se fondant néanmoins sur une estimation du Seimat (de -5 % à +10 %), qu'il juge optimiste. On est cependant loin d'un chiffre d'affaires 2008 à 5,5 milliards d'euros pour les concessionnaires et 2,3 milliards pour les importateurs. La guerre des prix, comme l'analyse des bilans par les banquiers, pourraient mettre en graves difficultés les distributeurs au premier semestre de l'année prochaine, estime Luc Soldermann, le président de la commission de distribution du DLR.
Algérie
D'une manière générale, les constructeurs ont soutenu leurs réseaux, dit le syndicat. La fermeture des frontières de l'Algérie aux matériels d'occasion gêne aussi les distributeurs français qui y écoulaient 20 % de leurs occasions (900 machines par mois). La crise est susceptible de modifier le paysage de l'offre, estiment les distributeurs. La distribution se concentre, et la faiblesse de la demande peut pousser les distributeurs, et même certains constructeurs, à disparaître. " Les entrepreneurs risquent de ne plus trouver les structures de service que nous avons perfectionnées au fil des années ", risque l'un. " Des constructeurs risquent de se trouver à cours de distributeurs ", dit un autre.



Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus